ça y est, c’est reparti !!!

Osons les defis

Un peu comme pour une rentrée des classes, je prépare ma pochette A4 à rabats élastiques, quelques feuilles, des stylos et j’ai hâte de retrouver toutes ces têtes connues, ces gens qui auraient dû ne pas croiser ma vie, puisqu’ils ne sont pas de ma région, pas de mon âge, pas de ma condition sociale, pas de mon environnement professionnel, et pourtant…

Oui, nous allons nous retrouver, raconter nos dernières vacances, parler d’anecdotes qui ne font rire que nous et travailler, travailler, travailler.

C’est donc un moment fort, la rentrée, pour chacune et chacun d’entre nous.

J’imagine déjà mes camarades, en route pour notre point de rendez-vous, des idées plein la tête, et cette même tête pleine de questions, en vrac.

Vais-je être à la hauteur de l’enjeu ? Qui sera mon compagnon de chambrée ? Allons-nous réussir à convaincre tous ces gens ? Que va-t’on me confier comme mission ? Comme objectifs ?

Et puis, à quoi bon toutes ces questions… Je sais que nous allons, collectivement, une fois de plus, réussir tous ensemble.

C’est certain, depuis trois ans, nous en avons fait, de grandes choses. Nous ne savions pas où nous allions, mais nous avions un chef, un maître de guerre, que nous n’avions pas le droit de décevoir. De projet en projet, nous avons tous grandi, un peu. Le chef l’a senti, il se met en retrait et se réjouit de nos initiatives, sans les commenter.

C’est tout cela qui est reparti. HANDICOLS 2016  est né l’été dernier, nous nous l’approprions peu à peu, chacun avec notre sensibilité, notre vécu et nos envies. Je sais que chacun de mes camarades oeuvre pour que HANDICOLS 2016 soit une réussite. Chaque remarque, chaque idée, chaque action est utile et complémentaire de celle des autres. Certains travaillent discrètement sur la logistique ou la préparation physique, d’autres organisent bien, d’autres encore fédèrent, plus bruyamment !

Bref, un plus un plus une plus un plus une… c’est une sacrée addition de travail, des dizaines d’heures de temps libre consacrées à notre projet, et personne ne compte, c’est génial !

Dans 7 mois, nous y serons, et je ne suis pas pressé d’être début Juillet. Il nous faut savourer chaque étape, sentir HANDICOLS 2016 grandir au fil des mois, porté par tous mes camarades d’Osons Les Défis. D’ici là, nous nous retrouverons régulièrement, avec nos pochettes A4 et nos stylos, pour faire le point sur les résultats acquis et notre progression.
Ce contrôle continu me convient, colle avec ma nature fainéante de garçon qui a toujours vécu sur ses acquis. J’agis par a-coups, quand j’en ai envie et que mon travail me le permet. Certains de mes camarades sont plus besogneux, d’autres plus discrets mais notre collectif est fort, très fort.

HANDICOLS 2016 grandit chaque semaine, et après la pause des vacances de Noël, va repartir de plus belle pour, au printemps, accélérer et agglomérer toutes ces bonnes volontés de nos amis respectifs, nos entourages personnels, nos collègues de travail et des gens que nous ne connaissons pas encore mais qui auront envie de nous aider.

Le printemps sera la meilleure saison, avec la montée en puissance du projet, l’engagement progressif de partenaires également. En plus, nous pourrons refaire du vélo dans des conditions météo agréables. Puis tout s’accélérera encore. A J-10, nous n’aurons plus en tête que cela. A J-5, nous réglerons les derniers détails de l’organisation, à J-1, ce sera déjà presque fini. Et bien non, l’avantage de HANDICOLS 2016, c’est que J-1 durera une semaine.

Oui une semaine à précéder, sur les routes de France, les professionnels du Tour de France, sans qu’ils arrivent à nous rattraper. Une semaine à mettre en avant le HANDISPORT, mettre en lumière et rencontrer les ENFANTS DE LA LUNE, proposer également à chacun, le long des routes, de réfléchir à son choix sur le don d’organes. Une semaine de bonheur, sur les routes, de Saumur à Bagnères-de-Bigorre, en communion avec un public qui ne nous attend pas forcément.

Tiens, la cloche sonne, la récrée est finie, je retourne travailler.

Au fait, j’ai 42 ans et je suis un gamin heureux.

2 réflexions au sujet de « ça y est, c’est reparti !!! »

  1. Une belle aventure humaine encore en 2016. Des personnes sincères tolérantes pleines de joie de vivre que du bonheur de tous vous connaître ! Une grande famille d’amis osons les défis

  2. Un beau coup de plume pour laisser sur la toile de beaux sentiments humains. Très heureux que le hasard « Vélo » ait organiser le croisement de nos chemins en cette année 2015. Quel bonheur de vivre de courts instants en compagnie d’individus dont le désintéressement est plus total, que 2016 fasse recroiser des chemins croiser des chemins inconnus à vous tous les OLDIENS. J’ai bien noté que SAUMUR (joli cadre!! mais pas vélo) sera un point de départ du défifou (c’est un nouveau mot) de l’action de 2016. Je me lâche, bises à vous tous.

Les commentaires sont fermés.