Bordeaux-Paris : J-7

Sans titre

 

Quelques jours avant de s’élancer sur les routes du mythique Bordeaux-Paris, Bernard CHAMPENOIS, Jean-Paul CHAPU, Thierry ROBERT et Samuel RULLIER, 4 des 9 cyclistes de l’association Osons les défis , participants à ce défi, se sont prêtés au jeu des questions-réponses.images[2]

à J-7, comment vous sentez-vous ?

Jean-Paul : heureux de retrouver le groupe, de vivre une nouvelle aventure et participer encore à l’histoire

Bernard : Pour l’instant je me sens pas trop mal, la sortie de Pâques m’a été très bénéfique et les jambes sont bonnes, aucune douleur et la tête suit, le moral est bon. La vie est belle !!!9

Samuel : à j-7 la forme n’est pas à 100%. J’ai beaucoup de douleurs suite à la semaine du Mont Ventoux mais pas d’inquiétude, il me reste quelques jours pour y remédier.

Thierry : à j-7 ça va bien notre stage vauclusien a porté ses fruits. Encore 1 bonne semaine pour engranger les kilomètres ensuite je devrais être fin prêt…

 

Où en êtes-vous dans votre préparation ?

Jean-Paul : plutôt en retard, le changement professionnel, la mutation, l’absence de groupe….

Bernard : pour la préparation, j’ai toujours un peu de retard, mais je pense que ce n’est pas un souci, il me reste quelques jours pour affiner ma condition physique.O

Samuel : Niveau entrainement 4500 km à mon compteur.

Thierry : hormis quelques soucis avec le climat normand qui m’ont obligés à raccourcir quelques sorties dans l’ensemble, j’ai été sérieux !!!

 

Pourquoi vous-êtes vous inscrits pour le Bordeaux-Paris ?

Jean-Paul : encore un défi supplémentaire, 610 km et pourquoi pas plus tard le Paris-Brest-Paris ?

Bernard : Je me suis inscrit car je n’allais pas laisser seuls mes colistiers après l’Effort ça 1903-2013 !!! J’étais incapable de faire le marathon de Paris donc j’avais une énorme envie de retrouver le groupe sur une épreuve comme le Bordeaux Paris. Super challenge à vivre.

Samuel portraitSamuel : Pour moi c’est un grand défi comme l’Effort ça, 1903-2013, voir plus mais je pars avec plus de kms d’entraînement.

Thierry : je me suis inscrit sur Bordeaux Paris car Jean-Paul me l’a proposé. De plus, la distance me plait, le concept également.

Michel, Bernard, Didier, Samuel, Louis, Jean-Paul et mes amis du Havre seront sur l’épreuve donc je me devais d’être avec eux !

 

Quel est votre objectif ??

Jean-Paul : être un finisher tout comme le groupe.

Bernard : mon objectif est de partir et de finir avec tout le groupe tout en le faisant dans un temps correct.

Samuel : Ce défi me permet d’oublier ma maladie et de me sentir comme les autres.

Thierry : nous avons un objectif commun de 25h réalisable car les plus forts se mettront au service de ceux qui sont un peu juste, notre effet groupe qui a déjà fait ses preuves fera le reste…

 

images[5]Qu’allez-vous apporter au groupe ??

Jean-Paul : la sagesse, le plaisir des autres, le plaisir du sport.

Bernard : Je ne sais ce que je peux apporter au groupe peut-être le sourire ( je raconte beaucoup de c……) moins que Michel certes, la bonne humeur et l’envie de finir, la solidarité, la foi, penser qu’ensemble nous pouvons déplacer des montagnes.

Ayons surtout une pensée pour les accompagnateurs en voiture et pour ceux qui sont restés à la maison.

Samuel : En ce qui concerne dans le groupe c’est l’union qui fait la force.

Thierry : Sur le noyau de cyclistes du tour 2013, chacun peut et apporte à l’autre …vivement le 31 mai pour remontrer nos couleurs et  vive « Osons les défis »!!!

999244_10200744653151638_1134704762_n

 

 

 

 

5 réflexions au sujet de « Bordeaux-Paris : J-7 »

  1. Nous vous souhaitons un bon Bordeaux-Paris, et le plaisir de retrouver les sensations d’une nuit complète passée sur le vélo, expérience intéressante. Une pensée également pour tous ceux qui ne peuvent sortir que la nuit à cause de la maladie, évidemment.
    j’ai lu que vous n’étiez pas tout à fait prêts : c’est inexact, et vous serez bien au rendez-vous, comme toujours, sur le plan sportif !
    A bientôt les amis.

  2. très beau Bordeaux J-7, cela donne envie mais en même temps, très sincère et naturel.

    Faire des interviews croisés pour un groupe, c’est un défi, mais avec OLD, c’est gagnant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *